arrowAccueil arrow L'Edito d'Olivier

Menu principal
Accueil
Edito
Nous contacter
L'Edito d'Olivier
News
- - - SITES- - - -
ARTVISION
nous ne sommes pas seuls
OVNIS
Secretebase
Site de J.P. Petit

0001.jpg

 

Inscription à la Newsletter

Attention: votre inscription ne sera effective qu'une fois validé le mail reçu à votre adresse.

Your registration will only be effective once validated the mail received at your address.






1079614 Visiteurs

 

 
l'edito d'Olivier Convertir en PDF Version imprimable Suggérer par mail
Écrit par Olivier   
22-07-2011

Il va être difficile de discréditer les documents déclassifiés par les archives nationales (04 MARS 2011) vu que c’est une institution gouvernementale qui les publie et d’autant plus que ce n’est pas à l’avantage du gouvernement Anglais et/ou Américain qui ont toujours été lié par des accords secrets mutuels, allant plus loin que la simple coopération.

La publication de ces documents ne peut pas être le fruit d’une désinformation, parce que pour qui connait l’affaire ROSWELL, tout ce que l’on y trouve ne vient que confirmer plus de 50 ans d’enquête.

A qui « profite le crime », à qui profite la révélation ?  Je dirais à tous ceux qui depuis le début on compris que tout était authentique. Inutile donc de chercher une désinformation ou une contre-information dans la publication de ces documents. Ces révélations n’arrangent pas les gouvernements concernés, même s’il leur est facile de se retrancher derrière des faux-semblants, du genre : « j’ai demandé plus d’informations aux services concernés qui n’ont rien trouvés ». Ou bien déclarez aux dits services : « ne me dites rien comme ça je pourrais dire que je ne suis pas au courant ».

Par contre je dirais que vu les pressions qu’ont subis en leur temps des acteurs volontaires ou involontaires de cette affaire, vu les disparitions de documents, d’apparitions « d’officiels » « sortis de nulle part », escamotant films et photos juste après l’atterrissage des pilotes de chasse, on ne peut pas penser une seconde que ces documents aient pu être déclassifiés par erreur ou par omission.

Quand on lit que le sujet concernant les ET est classifié « deux points au dessus de la bombe atomique », on se souvient que cette phrase avait été déjà prononcé par des gens ayant eu accès au dossier. Là aussi c’est une confirmation.

Le livre de BOURDAIS : "Le crash de ROSWELL" reste la référence. Tout, absolument tout ce qui est écrit dedans est corroboré par ces documents.

 Ce document PDF étant en ligne depuis le 4 mars 2011, je ne sais pas ce que les autres internautes ont pu y trouver.

Selon moi l’information la plus explosive, la plus importante, la plus sensationnelle, c’est que l’opération de récupération a été entamée le 7 juillet, mais que et je cite les documents : « le crash avait eu lieu au moins deux jours avant approximativement ».

Donc il y a tout lieu de penser que la date du crash a bien eu lieu le 04 Juillet, soit le jour de l’indépendance Américaine !!

C’est le coup de génie de l’auteur du livre : « extraterrestre secret d’état », GRESLE, d’avoir eu l’intuition de relier les deux événements dans un livre qui à l’époque s’est très mal vendu, tellement mal qu’on le trouvait au LECLERC pour quelques €uros.

Quand on est à fond dans un sujet, cela confine des fois au surnaturel tellement on arrive à pénétrer certaines énigmes ! Trop des fois ! Il faut savoir s’arrêter à temps…. !

GRESLE fut à ma connaissance le premier à relier les trois points du triangle, à savoir :

1.     l’utilisation militaire de l’atome et ses conséquences dans l’espace. Sauf à penser que nous sommes seul dans l’espace, l’utilisation militaire de l’atome constitue une pollution qui gêne, dérange ou fait peur à d’autres civilisations d’outre-espace. ADAMSKY et d’autres contactés ne font que dire la même chose : l’utilisation de l’atome fait peur à « nos voisins ».

2.     Il émet l’hypothèse que le crash a eue lieu le 4 juillet et que l’on a volontairement précipité un engin spatial pour montrer ses muscles, que c’est un avertissement lancé aux autorités américaines.

3.     En précipitant l’engin spatial au sol non loin de Roswell, première et unique –à l’époque- base atomique au monde d’où décollèrent les avions qui allaient bombarder le Japon, l’hypothèse émise par GRESLE est la délivrance du message suivant : « Voyez l’état de notre technologie, nous sommes beaucoup plus en avance que vous ! Nous savons ce que vous entreposez à ROSWELL. Nous ne tolérons pas l’usage que vous faites de l’atome, vous mettez cette planète en danger mais également d’autres civilisations de l’espace. Si vous insistez nous pourrions   apparaitre de façon plus concrète encore auprès du public, vous perdriez alors toute votre crédibilité de première puissance mondiale.

Ce crash le jour de la fête nationale doit être interprété dans ce sens ! ».

Le « problème » des militaires c’est qu’ils essayent toujours de régler un problème en augmentant la taille de l’explosif. C’est assez simpliste mais c’est vrai !

Pour détruire toujours plus vite et en grosse quantité, on est passé du boulet à la bombe atomique puis à la bombe H.

Le problème c’est que si on applique la LOI DE MOORE en matière militaire, sans l’intervention de nos « Frères de l’espace », les dits militaires auraient déjà produits et utilisés une bombe H « X » fois supérieure à celle que l’on aurait utilisée dans les années 50-60.

Quoique je n’y connaisse rien en matière, j’ai l’intuition  qu’au-delà d’une certaine quantité de matière fissile, la réaction en chaine pourrait ne plus s’arrêter et provoquer une espèce de contamination à l’espace proche, voire, provoquer un trou noir qui absorberai plusieurs planètes ou toute la galaxie.

A l’appui de mon hypothèse, je me rappelle les questions que ce sont posés ceux que l’ont appelaient : « les Martiens » : Oppenheimer, Einstein et les autres du « projet Manhattan ». Ils craignaient que la réaction en chaine ne s’arrête pas et se propage à tout l’univers. Une partie du projet portait le nom de code de « PSAUME », parce qu’après avoir vu la première explosion, l’un deux s’est exclamé : « Et maintenant il ne nous reste plus qu’à prier… ! ».

D’où la grande inquiétude de nos voisins et vu l’état de leur technologie s’ils sont en plus capable de noter le cerveau de nos « responsables » militaires et civils, nul doute qu’ils se fassent du souci !

Il est un fait que le message est passé et sans aucun doute possible (pour moi) il y a eu en échange de la non-utilisation de la bombe atomique, un transfert de technologie pour pallier « le manque à gagner » en efficacité militaire. Ce transfert a aussi du être entrepris avec les Russes, pour ne pas mettre les Américains en position trop hégémonique, il fallait trouver un équilibre…

Pour parler maintenant un peu de l’avenir, je dirai que ce problème ne l’est  plus ou tout au moins  qu’il est géré….

Par contre il est possible que les taux de pollution actuel, le bordel mondial dans lequel nous vivons, ne mette en péril la planète elle-même et que cela pose aussi un problème.

Nous sommes entrés dans une période « grise » qui se situe avant la fin 2012, où tout semble s’accélérer.

Loin de moi de croire à une hypothétique et stupide « fin du monde », je parlerai plutôt de la fin « d’une certaine vision du monde, de l’espace ». Un peut comme si on opérait un aveugle de naissance et qui à 50 ans « redécouvre » tout son univers, c’est le cas de le dire !

La difficulté et on peut le comprendre n’est pas tant à qui peut-on le révéler mais plutôt jusqu’où peut-on aller dans les révélations.

Le rapport COMETA écrit dans ses conclusions : « En effet, dévoiler, trop rapidement une situation, aussi nouvelle qu'inquiétante, serait peut être prendre le risque de bouleversements sociaux, accompagnés de paniques, d'une démobilisation des énergies, d'une multiplication des sectes millénaristes et d'un refuge massif des populations dans des fondamentalismes religieux.
La perte de confiance envers les dirigeants en place pourrait même conduire rapidement à leur éviction. 
» Il faut rappeler que cette divulgation si elle avait été faite se serait produite dans les années 50-60. Et qu’à cette époque là l’argumentation du rapport tient parfaitement. En effet, nous sortions à peine de la seconde guerre mondiale et nous baignions, plutôt nous fantasmions sur ce que serait le monde en l’an 2000.

 copernic.jpgPour ce rendre compte maintenant que l'on  y est, que nous avons dépassé cette date et que pas grand-chose n’a changé. Pas grand-chose ? Si quand même ! Dans les années 50-60, les politiques et leur « religion-du parti » prévalait sur tout et dirigeait tout. Aujourd’hui c’est la religion qui domine le politique. Fondamentalistes Baptistes Américains, Chrétiens, Juifs, Musulmans, c’est eux qui dirigent ou influences les états-nations, dont certains parmi nos démocraties sont encore des « états  religieux ». Les lois religieuses commandes aux laïcs comme elles commandaient encore en France jusqu’à la séparation de l’église et de l’état. Avec tous les fantasmes, interprétations et déviations mentales que cela comporte.

La réflexion porte sur le contenu suivant : Et si on révélait la vérité concernant des contacts qui auraient été entretenus entre des Intelligences d’une autre civilisation et le gouvernement US dans les années 50-60. Que se passerait-il au jour d’aujourd’hui ? Croyez vous qu’il y aurait des bouleversements sociaux ? Des paniques ? «Un refuge massif des populations dans des fondamentalismes religieux». Cela s’est déjà fait malheureusement ! Il n’y a pas eu besoin « d’extra-terrestre » pour arriver à ce résultat ! Les objectifs ont été atteints et même dépassés !

Et si dans cette période de profond bouleversement,  qui va durer au-delà de 2010 contrairement à ce que croit le FMI, si cette révélation pouvait avoir l’effet inverse. Si au lieu de se sentir isolé et perdu, l’humanité voyait dans ces révélations un nouveau moyen d’espérer.

Espérer de nouveau en dehors de tout carcan religieux. Ces révélations pourraient couper l’herbe sous le pied de tous les religieux. Nous sommes dans le même cas de figure qu’au temps de l’Inquisition où l’Eglise persécutait les scientifiques de l’époque pour qu’il ne révèle rien de leurs connaissances. les Dialogues de 1632 conduisirent Galilée à être jugé à Rome par l'Inquisition sur le fait qu'en 1616 il lui avait été interdit de défendre ou d'enseigner les théories de Copernic. Le jugement de l'Inquisition ne fut annulé qu'en 1992 !

Révéler des connaissances cachées c’est donner plus de liberté, de réflexion et « d’auto-nomie » (autos : soi-même et nomos : loi ) aux masses populaires. C’est le pire scénario que puisse envisager tous les religieux. Il y a cette phrase extraordinaire d’un leader du parti Communiste RUSSE : « le peuple est anti communiste, il faut donc dissoudre le peuple ». Je dirai que révéler ces contacts et ces « Existences » reviendrait à dissoudre les religieux et toutes leurs conséquences, donnerait un nouveau souffle au Monde.

 

 

 

Connectez-vous ou enregistrez-vous pour poster un commentaire.
J! Reactions Commenting Software
General Site License
Copyright © 2006 S. A. DeCaro
Dernière mise à jour : ( 22-07-2011 )
 
< Précédent   Suivant >
 

Translation

Différents intervenants et illustrations que vous rencontrerez dans ce site.
Dossiers
0.001%
Projet Cristal Knignt
Lune
Medvedev
Ovni à Saintes
Ovni baltique
Tablettes mayas
Deimos
Evolution
apollo20
Le chevalier noir
Conférence Ovni Washington
Crop circles
Moteur Vasimir
Initiative CE-5
Univers jumaux
La Z machine de Sandia
Barcelone
Brieffing Reagan
Revelations
Balises
Mack Celland
Edgar Mitchell
Zone 51
Bds JPP Téléchargeables
Comment volent les soucoupes ?
L'air force capture une soucoupe !
Les révélations de CORSO
La z-machine
La Z-machine Française
Enquete sur les ovnis (JPP) téléchargeable
Clifford Stone
Conspiration d'Orion
lettre ouverte au président
Combien de planetes?
Paul Hellyer
- - - - - - -
Stats.
tesla 1
tesla 2
tesla 3
videos
Ufosciences
mhd et univers gémellaires
Soucoupe Ontario
Soucoupe en chine
Vidéo Russe déclassifiée
Conference Jean Pierre PETIT
Conférence JPP 2002
Témoignages de pilotes
Temoignages ovnis2
Temoignages ovnis3
Confidences CORSO partie 1
Confidences CORSO partie 2
Debris ROSWELL
Debris Roswell (2)
Autopsie Alien ?
Area51
- - FAKES avérés- - -
SOUCOUPES en patrouille ( Haïti)

 

© 2017 banlin