arrowAccueil

Menu principal
Accueil
Edito
Nous contacter
L'Edito d'Olivier
News
- - - SITES- - - -
ARTVISION
nous ne sommes pas seuls
OVNIS
Secretebase
Site de J.P. Petit
Derniers articles

0001.jpg

 

Articles les plus lus
Inscription à la Newsletter






Connexion Membres





Mot de passe oublié ?
Pas encore de compte ? Enregistrez-vous
916760 Visiteurs

 

 
tesla3
Écrit par Jean   
08-10-2015

TESLA 3    

 

La thérapie par résonance a été conçue par les scientifiques George Lakhovsky, Nikola Tesla et Royal Rife.

Le scientifique français d’origine russe, George Lakhovsky partait de l’hypothèse que chaque cellule a sa propre fréquence de résonance. Si un organe ou une partie du corps est atteint, infecté ou malade, la résonance des cellules en question baisse. Son idée était de construire un appareil pour générer un champ de fréquences dans un spectre très large. En plaçant la personne malade ou les parties du corps atteintes dans ce spectre de fréquence, les cellules atteintes reconnaissent leur propre fréquence et résonnent dans leur propre fréquence de résonance et la maladie disparaît. On parle ici de régénération du corps, ce qui va plus loin que la guérison. La régénération est le remplacement des cellules irrémédiablement détruites ou perdues par des cellules semblables. Cette régénération se fait de façon parfaitement naturelle ; puisque nos cellules se composent de fréquences de résonance (vibrations) et sont régénérées, car remises dans la bonne fréquence, ce qui résulte en un meilleur fonctionnement du corps sur tous les plans.

Georges Lakhovsky

georges-lakhovsky.jpgLakhovsky va encore plus loin ; il pense qu’il doit être possible d’arrêter la progression des maladies dégénératives comme la leucémie et le cancer, voire de les guérir. Faire fonctionner un appareil semblable est un problème technique. Après de longues périodes d’expérimentation, il fait appel à Tesla, qui détient déjà près de 300 brevets (entre autres le courant alternatif, le moteur triphasé et les bobines d'allumage de nos voitures). Tesla avait donné une conférence sur le sujet 13 ans plus tôt, et il avait des projets tout prêts. L’oscillateur à ondes multiples permet d’activer des processus de guérison et il s’avère possible de guérir la plupart des cas de cancer, leucémie, ostéoporose,….

Une grande partie du travail de Lakhovsky fut réalisée entre 1920 et 1940. Plusieurs machines de Lakhovsky ont fonctionné dans des pays tels que la France, l’Italie, l’Angleterre , les états unis et l’Allemagne avant de disparaître progressivement car elles donnaient des résultats trop rapides, ce qui n’était pas rentable pour les hôpitaux, et surtout: le fait qu'un non-médecin puisse soigner... impensable!!

 

C’est un "accident" banal qui mit fin en 1942 aux recherches de Lakhovsky. Ayant fui le nazisme à New-York, il est renversé par une voiture en pleine journée et, malgré ses protestations, il est ramené à l’hôpital où il meurt dans des circonstances obscures. (Par ailleurs toutes ses notes et inventions ont disparu dans les 24h)

L’appareil de Lakhovsky comprend, entre autres, deux bobines de Tesla qui génèrent de la très haute tension. Lors du traitement, le patient est assis entre les antennes qui transmettent une onde scalaire (champ électrique et électromagnétique  à propagation scalaire), avec un éventail de fréquences très important à travers le corps. Selon LAKHOVSKY, par ce procédé, toutes les cellules sont traitées par la fréquence qui lui correspond, ce qui remet à zéro leur mémoire, ainsi toute maladie naissante est inhibée.


Qui était Royal Rife, et pourquoi ne savons-nous rien ou presque à son propos ?

royalrife-1931.jpgRife était un scientifique brillant, né en 1888 et mort en 1971. Il suit, entre autres, une formation de technologie qui fait actuellement autorité dans l’optique, la chimie analytique, l’électronique, la biochimie, la balistique et l’aviation. On peut dire que c’est Rife lui même qui a développé la médecine électromagnétique. Il a obtenu 14 prix et un doctorat honoris causa de l’université de Heidelberg. Rife a travaillé, entre autres, pour Zeiss Optics et pour le gouvernement des Etats-Unis. Actuellement, on trouve beaucoup d’informations sur Rife sur Internet, mais peu de reconnaissance...

Vers 1920, Rife avait construit le premier microscope capable de voir un virus, permettant de grossir les microbes 60.000 fois.

Il fut le premier au monde à observer un virus vivant. En 1920, Rife fut également le premier à identifier le "virus cancéreux "  ( Note de JB: à verifier, la polémique est toujours d'actualité...) chez les humains. Il collabora avec des scientifiques et des médecins de haut niveau. Rife s’est concentré sur le peaufinage de sa méthode pour éliminer les virus mortels par la résonance.

Il a augmenté la résonance des virus jusqu’à ce qu’ils se déforment et se décomposent à cause des tensions structurelles.


En 1934, l’université de Californie du Sud initia une expérience médicale en envoyant des patients cancéreux incurables du Pasadena County Hospital pour un traitement au laboratoire / clinique de Rife à San Diego. Son équipe était constitué de médecins et de pathologistes. Ils devaient examiner les patients et les traiter dans les 30 jours. Le comité de recherche constata que 86,5 % des patients étaient totalement guéris. Le traitement fut ensuite adapté et les autres patients guérirent également en moins de quatre semaines. Ce qui ramène le taux de guérison à 100%. Quelle autre forme de médecine a jamais atteint un pareil taux ?!

Néanmoins, Royal Rife fut contrecarré et ses inventions complètement ignorées : puisqu’un cancéreux rapportait $200.000 à la médecine traditionnelle et Rife avait découvert une méthode quasiment gratuite...

À la fin de sa vie, Rife doit faire face à différents procès, et il s'exile au Mexique pour échapper à la justice.

Il décède en 1971, à l'âge de 83 ans.

 

Pas de commentaire pour cet article
Dernière mise à jour : ( 15-07-2016 )
 
paul hellyer 2
Écrit par Jean   
09-04-2016

Si marcel Trougnard, pilier de bistrot du 11 eme nous parle d'OVNIS ( eh... pardon , il  est politiquement correct de parler de PAN où le mot Phénomène remplace le mot Objet qui peut faire penser à du concret....) on n'y prète que peu d'attention,....... En revanche, s'il s'agit de l'ancien ministre de la défense du Canada.......

 

https://www.youtube.com/watch?v=_Lh94rErvcQ

 

En 

Pas de commentaire pour cet article
 
tesla2
Écrit par Jean   
09-10-2015

 

Vous connaissez peut être la Tesla 85s qui repousse les limites des véhicules electriques tant en vitesse de pointe (250km/h) qu'en autonomie ( 500kms)... http://www.teslamotors.com/fr_FR/

 une-tesla-s.jpg

 

Mais ce que vous ne savez certainement pas c'est qu'il y a 85 ans, un savant génial avait déjà concu une voiture electrique qui avait une autonomie quasi-illimitée.

 

 

 

Au cours de l’été de 1931, le Dr. Nikola Tesla fit des essais sur route d’une berline Pierce Arrow haut de gamme propulsée par un moteur électrique à courant alternatif, tournant à 1.800 t/m, alimenté par un récepteur de l’énergie puisée dans l’éther partout présent.

Pendant une semaine de l’hiver 1931, la ville de Buffalo, au nord de l’état de New York, USA, fut témoin d’un événement extraordinaire. La récession économique, qui avait ralenti les affaires et l’industrie, n’avait cependant pas diminué l’activité grouillante de la ville.

Un jour, parmi les milliers de véhicules qui sillonnaient les rues, une voiture de luxe s’arrêta le long du trottoir devant les feux à un carrefour. Un piéton observa cette toute nouvelle berline Pierce Arrow dont les coupelles de phares, d’un style typique de la marque, se fondaient joliment dans les garde-boue avant.

L’observateur s’étonna de ce que, par cette fraîche matinée, aucune vapeur ne semblait jaillir du pot d’échappement ; il s’approcha du conducteur et, par la fenêtre ouverte, lui en fit la remarque. Ce dernier salua le compliment et donna comme explication que la voiture ne « possédait pas de moteur ».piercearrow.jpg

NEXUS N°37 mars-avril 2005 – Par Igor Spajic 2004.

Cette réponse n’était pas aussi saugrenue ni malicieuse qu’il n’y paraissait, elle comportait un fond de vérité. La Pierce Arrow n’avait, en effet, pas de moteur à explosion, mais un moteur électrique. Si le conducteur avait été plus disert, il aurait ajouté que ce moteur fonctionnait sans batteries, sans « combustible » d’aucune sorte. Le conducteur s’appelait Petar Savo, et bien qu’il fut au volant de la voiture, il n’était pas l’inventeur de ses caractéristiques étonnantes.

Celles-ci étaient dues à l’unique passager, que Petar Savo désignait comme son « oncle », et qui n’était autre que ce génie de l’électricité : le Dr. Nikola Tesla (1856-1943). Vers 1890, Nikola Tesla révolutionna le monde par ses inventions en électricité appliquée, nous donnant le moteur électrique à induction, le courant alternatif (AC), la radiotélégraphie, la télécommande par radio, les lampes à fluorescence et d’autres merveilles scientifiques. Ce fut le courant polyphasé (AC) de Tesla, et non le courant continu (DC) de Thomas Edison, qui initia l’ère de la technologie moderne.

 


Revenant  sur la Pierce Arrow, une voiture luxueuse de cette époque qui avait été mise à l’abri dans une ferme, pas loin des chutes du Niagara.
On en avait enlevé le moteur sans toucher à l’embrayage, ni à la boîte de vitesses ni à la transmission aux roues arrière.
Le moteur à essence avait été remplacé par un moteur électrique totalement fermé, cylindrique, d’environ 1 mètre de long et 65 cm de diamètre, muni d’un ventilateur de refroidissement à l’avant.
A ce qu’on dit, il n’y avait pas de distributeur.

Tesla ne voulait pas dire qui avait fabriqué ce moteur, mais il s’agissait probablement d’un département de chez Westinghouse.
Le récepteur d’énergie (convertisseur d’énergie gravitationnel) avait été fabriqué par Tesla lui-même.
Le boîtier du convertisseur mesurait environ 60 x 25 x 15 cm et était installé devant le tableau de bord.
Le convertisseur contenait, entre autres, 12 tubes à vide dont 3 de type 70-L-7.
Une lourde antenne, d’environ 1,8 m de long en sortait.
Il semble que sa fonction était identique à celle du convertisseur de Moray.

En outre, deux grosses tiges sortaient d’environ 10 cm du boîtier du convertisseur.
Tesla les poussait en disant : « Maintenant, nous disposons de l’énergie »…
Le moteur tournait au maximum à 1800 tours par minute et avait besoin d’un ventilateur pour être refroidi. Tesla ajoutait que le convertisseur était suffisamment puissant pour éclairer aussi, en plus, toute une maison.
Les essais ont duré une semaine.

Les 130 km à l’heure ont été atteints sans peine, les données des performances étant comparables à celles des automobiles à essence.

Quelques mois après ces essais… et en raison de la crise économique, Pierce Arrow, arrêta sa production. Il est très probable que la connexion entre moteur électrique et transmission avait été réalisée dans cette compagnie.Studebaker, dans le South Bend a racheté le matériel de Pierce Arrow.

Moins de 30 ans après, cette société disparaissait pour former avec Nash  la firme « American ».
Plus tard, certains des fans de Pierce Arrow essayèrent, mais sans succès, de faire revivre cette compagnie dont le nom figure aujourd’hui dans un mausolée en compagnie des Horch, Maybach, Hispano-Suiza, Bugatti et Isotta-Fraschini.
Tesla savait bien que tout ceci était en contradiction avec les concepts techniques de son époque.

C’est pourquoi il évitait les discussions avec les ingénieurs, les théoriciens, ou les compagnies, à de rares exceptions près.
Cette voiture avait bien évidemment été construite seulement pour le plaisir, mais elle annonçait celles du futur, économiques et non polluantes.
Top secret…

Quelques mois après la mort de Nikola Tesla, en 1943, la Cour suprême américaine frappa de nullité le brevet de la radio de Marconi, reconnaissant un peu tard l’antériorité des travaux de Tesla, Oliver Lodge et John Stone.
Ne s’étant jamais marié, Nikola Tesla n’avait pas d’héritiers directs et ne laissa pas de dispositions testamentaires.
Ainsi, le FBI saisit l’ensemble de ses papiers et les fit transporter à Washington où ils furent mis sous scellés et classifiés Top Secret.
Jusqu’au bout, ce visionnaire aura défendu ses inventions et ses théories envers et contre tous…
Le mystère et la solitude qui avaient entouré son existence semblaient également vouloir l’accompagner par-delà le trépas.
Aujourd'hui, le voile n’est toujours pas levé…
Ses funérailles se déroulèrent le 12 janvier 1943 à la cathédrale de New York Saint-Jean-le-Divin au nord de Central Park, église qui se voulait la plus vaste du monde mais ne fut jamais achevée…

Pas de commentaire pour cet article
Dernière mise à jour : ( 22-10-2015 )
 
Suite...
 

Translation

Différents intervenants et illustrations que vous rencontrerez dans ce site.
Dossiers
0.001%
Projet Cristal Knignt
Lune
Medvedev
Ovni à Saintes
Ovni baltique
Tablettes mayas
Deimos
Evolution
apollo20
Le chevalier noir
Conférence Ovni Washington
Crop circles
Moteur Vasimir
Initiative CE-5
Univers jumaux
La Z machine de Sandia
Barcelone
Brieffing Reagan
Revelations
Balises
Mack Celland
Edgar Mitchell
Zone 51
Bds JPP Téléchargeables
Comment volent les soucoupes ?
L'air force capture une soucoupe !
Les révélations de CORSO
La z-machine
La Z-machine Française
Enquete sur les ovnis (JPP) téléchargeable
Clifford Stone
Conspiration d'Orion
lettre ouverte au président
Combien de planetes?
Paul Hellyer
- - - - - - -
Stats.
videos
Ufosciences
mhd et univers gémellaires
Soucoupe Ontario
Soucoupe en chine
Vidéo Russe déclassifiée
Conference Jean Pierre PETIT
Conférence JPP 2002
Témoignages de pilotes
Temoignages ovnis2
Temoignages ovnis3
Confidences CORSO partie 1
Confidences CORSO partie 2
Debris ROSWELL
Debris Roswell (2)
Autopsie Alien ?
Area51
- - FAKES avérés- - -
SOUCOUPES en patrouille ( Haïti)
Sondage
Pour vous les ovnis sont ils une réalité
 

 

© 2016 banlin